lundi 16 décembre 2013

Sacrée Couronne


Les citoyens Américains seraient sur le point de se rendre compte que leur pays de liberté serait encore sous le joug de la reine d’Angleterre. Le 4 juillet 1776, date de l’indépendance des colonies, serait un leurre. Seymour Hersh en fait la révélation. Il a découvert dans l’Institut d’Information Légale des États-Unis que « les États-Unis d’Amérique » veulent dire « corporation fédérale d’Amérique » et non pas « Nation fédérale ». Or donc, une corporation est une entreprise :
« Le corporatisme désigne la tendance qu’ont les membres d’un corps professionnel ou administratif à privilégier leurs intérêts matériels au détriment de ceux du public qu’ils servent (consommateurs, administrés, justiciables, usagers, élèves, clients, patients, etc.).… » Cela interpelle quelque part !
« Barack Obama est [par conséquent] le président de la corporation États-Unis d’Amérique et les citoyens américains sont les employés de cette entreprise et, surtout, les serviteurs du Royaume… L’entreprise appartenant donc à une personne : LA REINE ÉLISABETH II ».
« L’ordonnance du 22 juillet 1997 entrée en vigueur le 1er septembre de la même année a été validée par la Cour du Palais de Buckingham du Royaume-Uni. Sa Majesté La Reine d’Angleterre dispose des pleins pouvoir pour  modifier la législation du système de Sécurité Sociale américain… »
« Les pleins pouvoirs appartiennent à une seule personne !… Ce simple document suffit à prouver que le peuple américain sert (à son insu) les intérêts financiers de la Famille Royale d’Angleterre. »
...
« Alors que la masse ignorante US pense que ses impôts financent l’American Dream… elle paye en réalité la gabelle à la famille royale d’Angleterre pour avoir le droit d’user de sa propriété… »
« Ce qui en découle c’est que la réserve fédérale est donc également une entreprise privée ».
« Si cette corporation privée appelée « États-Unis d’Amérique » , dont la filiale Réserve Fédérale SA imprime des billets de banque…Cela signifie que les morceaux de papier verts appelés « dollar » sont imprimés par une entreprise privée détenue par une corporation privée.» La valeur du billet vert est égale au billet d’un « monopoly ».
« La Couronne Anglaise est donc la main invisible derrière l’administration américaine…C’est elle qui décide où doit aller le pays, donc l’entreprise »
« Par extension, si cette simple information devait être montrée au grand public, l’Union Transatlantique serait Caduc… »
Comment des Européens pourraient-ils accepter de vendre leur nation au profit d’une Corporation ?...

Liens source :
Qui dirige l'entreprise privée appelée États-Unis ? 
Sur Wikistrike et chez les moutons enragés : 12 cartes, 12 infos



  
Sous l'casque d'Erby 






15 commentaires:

  1. La Réserve Fédérale, société privée ? Çà, on savait. Mais là, on va bien plus loin. Et a priori, cela n'a rien d'invraisemblable, puisque c'est la City qui domine entièrement la finance mondiale. Pour rappel, la City est en Angleterre un État dans l'État, et elle ne paye pas l'impôt à la Kouine, du moins directement. Le Lord-Maire est le patron chez lui, et n'a de comptes à rendre qu'à ses pairs les grands banquiers qui l'ont élu. Bien entendu les liens avec la Couronne sont très serrés. En revanche le maire de Londres n'a aucun pouvoir sur ce petit quadrilatère grand comme l'île de Bréhat, qui a une particularité : il comporte presque autant de banques que l'île a d'habitants.

    Bien entendu, ce grand marché transatlantique est un super-marché de dupes. Et nos politiciens béats ne disent rien : ils n'ont rien compris, ou on les a payés pour ne rien comprendre ?

    RépondreSupprimer
  2. Tiens, dans le tableau de M art'IN je trouve une ressemblance de la kouine avec les têtes à claques... en moins drôle bien sûr.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tout à fait ! Trop drôle

      Supprimer
    2. Têtes à claques en vidéo du Jour. Ça colle !

      Supprimer
  3. Ben çà ! Si on reste sur ce registre, on va bien trouver des juristes qui vont nous démontrer que la France est toujours un Royaume "de la Grâce de Dieu"... C'est du n'importe nawack... alors que la maison brûle.. ici, en GB aux USA et PARTOUT : l'incendiaire est le système-Fric. Bon... il a pas le droit ? Il en a la puissante folie... si on laisse faire !!! Alertez les bébés!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "de PAR la Grâce de Dieu" : faut être précis quand on parle de "Droit", poil au doigt...

      Supprimer
  4. Je ne peux pas m’empêcher de me souvenir de notre voyage à Londres cet été où nous avons bien sûr pris les bus pour touristes . Il était diffusé par des écouteurs en plusieurs langues des explications sur les monuments et l’histoire de la ville. Outre que tous avaient l’architecture typique de la franc-maçonnerie, extrêmement imposante et dominatrice. Ils diffusent, inlassablement que le seul business qui existe chez eux , c’est l’argent..

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour les caillasseux. Temps à se mordre frénétiquement le lobe de l'oreille.
    Belle image Babel que celle d'un quadrilatère où chaque brique est un lingot dérobé à la conscience. Quant aux politiciens, des fantoches irresponsables. Oh, ils savent très bien où ils mettent les pieds et ce qu'il faut faire pour endormir le gogo afin de faire perdurer le modèle qui leur donne l'illusion d'être parvenus à l'endroit pile qu'ils cherchent à atteindre : leur petite part de gâteau. Quant à la Reine mère, à son âge, cela fait longtemps, qu'elle a quitté le premier rôle pour faire de la figuration. Elle et sa Cour sont le symbole et le soporifique avec lesquels on tient les masses sous ventilation artificielle. Ce qui m'amène à penser que ce n'est pas demain la veille !...
    une pensée pour le magnifique Peter O'Toole
    Superbe illustration de billet. Erby à raccord. Au moins, sur ces deux points, tout va bien.

    RépondreSupprimer
  6. y a pas à dire, ils sont forts ces rosbeefs !

    RépondreSupprimer
  7. Je me croyais en décembre, en fait non, nous sommes le 1er avril !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Va savoir quel poisson la reine a derrière son dos? A moins qu’elle ne t’en ai accroché un sur le tien?

      Supprimer
  8. En aparté, mais en priorité pour vous (par pour the Queen : "Hé merde pour la reine d'Angletterre...":
    çà y est, 33 PHOTOS de plus sur mon site ! (voir colonne de droite) sur le thème "Lumières & Surfaces".
    Cela porte le total de mes photos à 99... plus l'ouverture de l'homme-arbre, mon "portrait" !
    Voilà pour finir l'année en beauté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super bien continué ton site, j’ai revu toutes les belles photos que j’admire toujours autant, ça c’est du vrai talent !!!!
      Nous en mettrons ici. Peut être peux tu penser à une page un poème et on ira puiser tes photos dans ton site ?

      Supprimer
    2. Lien direct vers ces photos magnifiques de Rémi.. Le texte est tout aussi bon !
      Lumières & Surfaces

      Supprimer
    3. Merci du compliment... Oui je pense à une de mes photos pour, un jour bientôt (?) une suite-et-fin de la dame "Jeanne".
      Mais je signale à chacun et tous qu'on peut "piquer" librement n'importe laquelle de mes 100 photos pour illustrer un billet, ou envoyer des voeux ou...

      Supprimer