vendredi 24 juin 2022

Affaire Garrido-Corbières

Source image
Raquel Garrido et Alexis Corbières de la France Insoumise, de la NUPES et assembléistes nationaux, traités de « négriers » dans le magazine Le Point !, ça part très fort l’après législatives !
Selon le magazine cher au très visqueux BHL, le couple infernal aurait employé au blackos une « sans papier » qu’il sous-payait pour faire le ménage propre, ce qui n’est ni républicain, ni humain ! Comme preuve de ce délit social, la capture d’écran d’un échange de messages téléphoniques entre l’exploitée et l’exploiteuse Raquel Garrido.
Tollé ! Cris d’orfraies ! Plainte en diffamation ! La totale ! La vérité si je mens, j’y ai cru !
Un mensonge, encore un, dans la presse de caniveau (comment la nommer autrement ?) ! Mais qu’avons-nous d’autre pour nourrir et réconforter un esprit abîmé par ces temps de pauvreté morale et de pré-totalitarisme galopant !?
Pris les pinceaux dans la confiote, le magazine avoue, fait sniff-sniff, multiplie les messages d’excuses sur les réseaux sociaux, dépublie le texte incriminé et ostracise le journaliste coupable de calomnie, espérant que, comme d’habitude, tout ça sera mouliné par les oubliettes en peu de temps, avant de reprendre sa marche en avant vers la déchéance.
Ne dit-on pas « faute avouée, faute à moitié pardonnée » ? Oui, mais à moitié seulement, on n’oublie pas la grosse moitié coupable !
Mais revenons au cœur du sujet : le mensonge et la calomnie. Ne sommes-nous pas dès lors dans le droit de mettre en doute le reste du contenu informatif de ce magazine « respectable », sur le Covid, sur l’obligation vaccinale (1), le confinement, le couvre-feu, le laissez-passer, copié sur le modèle nazi pendant l’occupation ? Ne pouvons-nous exprimer des doutes sur la couverture de la guerre en Ukraine, sur les véritables enjeux et sur l’objectivité des récits ? N’avons-nous pas le droit de douter de la rigueur intellectuelle de sa ligne éditoriale (ici j’englobe l’ensemble de la presse nationale), sur la politique de destruction massive des peuples de l’Europe entreprise par une minorité psychopathe qui ne rêve que de Mondialisme, d’esclavage et d’éradication ?
Que cela serve de leçon est un vœu bien pieux dans le contexte actuel. Mais aujourd’hui, à tête reposée, je m’interroge : pourquoi sommes-nous si nombreux à avoir cru aux mensonges et aux calomnies jetés sur la classe politique sans nous donner la peine de vérifier plus à fond les faits ? Est-ce parce qu’elle n’est pas aussi propre qu’elle le dit ? Est-ce parce que s’étant rendue coupable à de multiples reprises d'infamies qu’aujourd’hui on prend le mensonge pour de la vérité ?
Combien d’affaires étouffées en son sein, classées sans suite, bénéficiant du non-lieu ou des peines si symboliques que grand-mère perd son appareil dentaire en s’esclaffant !? Combien d’autres, des criminelles celles-ci, qui dorment dans des tiroirs cadenassés par le « secret défense » !?
Par pitié, n’ouvrez pas la boîte !... Que les innocents (et futurs manchots) lèvent le bras !

(1) Sur ce point la NUPES doit quelques explications au pays et ici il n’y a pas de mensonge que vaille ni plainte en diffamation qui tienne ! 

Sous l’Casque d’Erby



mardi 21 juin 2022

Législatives : les électeurs préfèrent le silence à la foire.

Les élections législatives sont terminées et le mascara dérape sur les joues des fêtards. Un drôle de paroissien dans ces tristes festivités : l'abstentionniste !
Remercions la classe politique d'avoir réussi par son irresponsabilité chronique à dissuader les électeurs de se rendre aux urnes pour contribuer un peu à l'équilibre d'un pays qu’ils démolissent comme on explose des barres d'immeubles dans les ghettos. Réalisant qu'on les prend pour des palombes à l'ouverture de la chasse, les électeurs ont préféré le silence à la foire !
Avec une très faible participation (on parle de record historique), la République bananière de Macron peut se réjouir d'avoir fait du parti de Marine Le Pen une « force qui compte » dans l'hémicycle. De Mitterrand à Macron, en passant par Hollande, cet animal torve sous une bonhommie trompeuse, la « gauche » usurpatrice a réussi à donner vie à ce qui n'était considéré depuis des décennies que comme le très heureux « variant » Le Pen. Combien d’escrocs doivent leurs élections à ce « variant »?
L'intérêt électoral est si faible que bientôt seules les familles des candidats iront aux urnes voter pour leurs champions. Il devient évident que les candidats ayant une famille nombreuse auront des chances d'avoir un siège. Pas grave s'ils n'ont pas de programme. Rien n'est plus facile que de le concevoir en quelques traits de stylo bille. Exemple : Vous prenez le catalogue de plusieurs supermarchés, vous comparez les prix, vous supprimez les plus élevés et vous alignez vos promesses sur ceux de l'étagère du bas avec les produits de l'étagère du haut. Vous imprimez le tout et vous diffusez intensivement, le tout financé par un ou plusieurs milliardaires, à qui vous renverrez l'ascenseur une fois élu. Votre adversaire criera partout où on lui donnera rarement l’occasion : « C'est un mensonge ! », personne ne l'entendra. N’ayez pas de scrupules à surenchérir, si nécessaire, surtout si vous savez que vos propositions sont utopistes. L'utopie a toujours été porteuse dans le registre éprouvé de l'entubage.
N'hésitez pas à mettre le paquet, car plus c’est gros plus ça passe ! Pensez à la toute récente et toujours en vigueur dictature des blouses blanches via le Covid 19 où il se trouvait toujours un malin pour travestir la vérité et des crétins pour le croire.
Macron est très contrarié en son palais et certains s'en frottent les mains. Moi aussi, mais sans plus. Je l'imagine avec sa tronche de cake et sans perruque, se blanchissant les narines dans un fauteuil trop grand pour lui, ruminant du sordide, en songeant aux prochaines tractations avec les collabos de l'opposition. Il ne manquera pas de traitres à se mettre dans la poche pour avoir une majorité absolue !
S'étant pris pour Jupiter devant un peuple anesthésié, pensant avoir gagné avant que l'élection n'ait lieu, au point de ne pas juger nécessaire le moindre débat de politique intérieure comme le veut le protocole républicain en période électorale, ni de prendre la peine d'expliquer son programme, dont il a mémorisé ce qui lui a été dicté par l'Oligarchie  et consigné sur un bout de papier froissé qu'il a garé au fond de sa poche, le voici obligé de discuter le bout de gras avec des faux opposants, mais des vrais ambitieux, pour éviter un retour de bâton en plein museau.
Il n'a pas non plus pris la peine d'expliquer à un contradicteur d’envergure (en existe-il ?) sa politique étrangère et son interventionnisme guerrier contre la Russie en Ukraine, ce qui nuit aux français en particulier et aux européens en général.
Nous voici entrés de plain-pied dans une période de marchandages politicards des plus troubles, d'alliances, de donnant-donnant et de gagnant-gagnant, dans une atmosphère de faux frères et de vraies canailles, sur l’air connu de la trahison.
Les rayons du bas, ceux du peuple, tirent déjà la gueule !

Sous l’Casque d’Erby 



vendredi 17 juin 2022

Kylian Mbappé, la voie royale. Vraiment ?

Source image
On va encore me reprocher de parler de football, alors que ce sport est le moyen utilisé par des entreprises d'un très bas niveau moral, agissant sous couvert d'activité "récréative", pour finir de décérébrer les foules.
Je persiste. Parce que le football, c'est l'argent ; l'argent, c'est le capitalisme ; le capitalisme, c'est l'oligarchie, et cet ensemble, de la plus grande à la plus petite des équipes, travaille pour Moloch, toujours aussi friand de sacrifices : « Au feu, les gros, les flasques, les difformes, les rachos, les inutiles et tout ce qui s’agite et palpite sur cette terre ! » C’est qu’il gloutonne sévère le pépère !
À coups de milliards de dollars, les clubs-états rivalisent pour faire signer des stars et, simultanément, sans scrupules, des politiciens corrompus, conseillent aux supporters qui alimentent les stades de consacrer une partie de leur budget à faire des réserves de nourriture, car nous entrons dans une "économie de guerre". Guerre déclenchée par qui ? Comme si le pauvre ne vivait pas dans une "économie de guerre" depuis qu'il a vu le jour !
De presque joueur du mythique Real Madrid à la culture Woke, made in PSG, dans tous ses aspects corrupteurs : argent et ingénierie de genre, sous couvert de défense des minorités, on emprunte la voie royale des dominants. Le fameux 1% anthropophage pour qui l'humain est un « luxe » dont il faut raréfier la présence sur terre.
En effet, l'agence américaine WME Sports a annoncé sur Twitter avoir signé un partenariat avec Kylian Mbappé (PSG) pour "lancer sa société de production, Zebra Valley". Selon The Hollywood Reporter, « la société de l'international français sera basée à Los Angeles (USA) et aura pour objectif de créer du contenu autour du sport, de la culture, de la musique, de la technologie et des jeux vidéo ". Et selon les médias américains, Zebra Valley produira toutes ses créations pour "aider les jeunes à trouver leur voie et générer un dialogue entre les communautés mondiales en racontant des histoires universelles". Pas plus, pas moins. Vive la France !
L'agence WME Sports veut se connecter avec les marques et les plateformes qui veulent "approfondir leur engagement avec les consommateurs en concentrant le contenu sur un monde multiculturel".
Du président Macron en personne à la maire de Paris en passant par l'État du Qatar, propriétaire du PSG, j'imagine l'énorme pression exercée sur un jeune de 23 ans qui a tout à découvrir, pour qu'il donne son accord en échange d'un statut démentiel, le plaçant au-dessus du club dont il vient de prolonger le bail, avec la triple casquette d’entraîneur, de directeur sportif et de joueur, ainsi que la montagne d'or correspondante ! Pauvre garçon !
Dans le monde cruel du chacun pour soi, sauver ce que l'on croit être sa peau devient l’impératif… 
Vive le foot ! Vive l'oligarchie ! Vive Moloch !, criera la foule en célébrant un but marqué par la star contre une équipe de seconde zone, sans espoir de pouvoir saisir la moindre planche de bois pourri pour se sauver du naufrage !
 
Sous l’Casque d’Erby 



lundi 13 juin 2022

Législatives : Où es-tu Manu Manureva ? Bateau fantôme, toi qui rêvas.

Source
Le premier tour des élections législatives en France révèle une première tendance : les NUPES (Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale) sont en tête. Même si le chemin à parcourir est encore long, les partisans de Jean-Luc Mélenchon se réjouissent, jouent du tambour, claquent des mains… 
Si pour ma part je n'atteins pas ce niveau de bonheur (le ciel m'en préserve !), je compense en imaginant la tête de pet du président Emmanuel Macron, locataire de l'Élysée depuis 2017, en quête d’une majorité depuis sa réélection. Son image de casseur au service du Mondialisme, poussant la France vers l'abîme, avec des ministres corrompus, certains accusés de harcèlement sexuel, explique ce qui se présente comme une déroute personnelle. Du jamais vu dans les annales de la Vème République !
La joie des militants NUPES est à relativiser quand on sait que ce résultat, avec plus de 50% d'abstentions, cache mal l'extrême pauvreté du système parlementaire français ! Malheureusement, il n'y a pas de place dans l'espace public pour montrer la joie (s'il y en a une) de ces légions de Français, s'abstenant ou votant blanc, pour qui la politique est devenue une décharge à ciel ouvert.
Mais qu'importent ces citoyens marginalisés pour les élus et futurs élus, puisqu'au final, le candidat a tout intérêt à se débarrasser de ceux qui pensent par eux-mêmes pour ne garder que la matière corvéable. Ainsi, d'une élection à l'autre, le nombre de candidats augmente alors que, proportionnellement, le nombre d'électeurs diminue. À la réflexion, on découvre que les personnes qui président à nos destinées ne sont désignées que par une infime minorité des 68 millions d'habitants du pays. Et si vous n'êtes pas heureux… vous savez ce qui vous reste à faire. Une perversité de plus dans l'univers des écrans de fumée !
Autre explication (souvent la même concernant les abstentions) de cet échec est le splendide et brillant disque solaire qui aurait poussé l’électeur à l'abstention. Ce n'est plus qu'une question d'heures avant que les tresses de Greta Thunberg n'apparaissent à nouveau sur les écrans de télévision français pour annoncer l'effondrement climatique dû à la chaleur comme elle l’avait prévu ! Car ce serait bel bien ce foutu astre solaire qui aurait fait tourner la tête à de millions de Français, préférant profiter du week-end loin des villes plutôt que d'endurer un huis clos suffocant pour aller déposer un papier obsolète dans l'urne.
Ceux qui dansent devraient cesser de se déhancher car rien n'est encore gagné. Nous ne sommes qu'au début d'un chemin pouvant s'avérer tortueux, comme ce fut si souvent le cas par le passé, l’histoire en est témoin.
Au terme d'un second tour qui s'annonce tendu, avec des alliances et des compromis négociés entre postulants, chose typique dans ce genre d'affaires, chacun voulant la meilleure part du gâteau, si bourratif soit-il …
Le second tour sera donc déterminant dans la mesure où les viocs de mon espèce entrent en scène pour, peut-être redessiner la carte électorale en opérant des coupes tranchantes ! A moins que… On ne sait jamais… Mais j'invite les enthousiastes à croiser les doigts et à se bouger le train s'ils veulent reprendre la danse dimanche prochain !
    
Sous l’Casque d’Erby 



samedi 11 juin 2022

Chiche, Tovarisch Méluche, que tu l’fais !

M art' IN
Etes-vous Nupes ou êtes-vous dupe ? Ni l’un ni l’autre.
Il se fait de plus en plus insistant le bruit selon lequel Macron risque de se farcir une cohabitation avec Méluche. Du moins c’est le bruit que le renseignement français fait remonter jusqu’au Château depuis les bas-fond. Tout comme il avait alerté sur une possible descente de la racaille au Stade de France lors de la finale de la Champions League… 
Bruit d'une future cohabitation qui cause panique et chagrin au locataire de l'Elysée, bien plus que l'affaire du Stade de France !
Jusqu’à présent, et à la lumière des résultats de la présidentielle, Emmanuel se pensait « intouchable ». Qui, dans l’opposition sous contrôle, d’assez charismatique pour mobiliser un électorat sous tranquillisant et  l’empêcher de vivre un second quinquennat sous les applaudissements et les louanges de la communauté LGBT, dont l’acronyme continue de grandir au fur et à mesure que grandit le désordre mental des concepteurs. Désormais, on doit dire LGBTQIA+ !
On croirait revisiter le tube de Polnareff LNA HO, l’onirisme en moins, je ne vous l'fais pas dire !
Vous imaginez le joyeux bordel si d’aventure la Nupes obtenait la majorité ?
Tous les médias seraient de facto mis au pas et sommés de diffuser la vérité sur la dictature sanitaire que le pays subit depuis plus de deux ans, avec des invités compétents, sans aucun lien avec le Cartel pharmaceutique !
La suppression totale des vaccinations et le procès subséquent à Pfizer et tous les autres pour tentative avérée de crime contre l’humanité. Ainsi que le dédommagement des nombreuses victimes des effets secondaires !
Ouverture d’une procédure immédiate contre le cabinet McKinsey pour corruption active et usurpation de pouvoir dans un pays étranger.
Ouverture d’un Nuremberg 2 afin de veiller au châtiment des traîtres et à l’éviction dans le domaine de l’administration et de la vie professionnelle de tous ceux qui auront pactisé avec l’ennemi ou qui se seront associés activement à la politique des gouvernements de collaboration.
Exiger la confiscation des biens des traîtres et l’établissement d’un impôt progressif sur les gains réalisés au détriment du peuple et de la nation pendant la période de la supposée pandémie.
Et, bien sûr, la renationalisation des entreprises florissantes du pays, à commencer par les banques, afin de remettre la France sur des bons rails
Tu déclares cela publiquement Tovarisch Jean-Luc, avant le premier tour des législatives (dépêche toi !) et je vote Nupes jusqu’à la fin de mes jours !

Sous L’Casque d’Erby



mardi 7 juin 2022

Si vous pensez à du nazisme, vous avez tout bon !

Source
Les prix sont à l’exponentiel : de l’essence à la farine ; des œufs à la crème à raser et au PQ ; de la moutarde au rasoir mécanique pour l’entretien des pubis, c’est tout simplement phénoménal ce que le consommateur est capable d’encaisser pour que les riches soient heureux. Ou, à l’inverse, ce que les riches font pour que les pauvres ne le soient pas.
En deux ans de fausse pandémie et de vrai tournant totalitaire, il faut voir ce que l’oligarchie s’est mis dans les fouilles sur le dos des ruminants. Et si certains simplets pensent que le plus dur est passé, c’est jusqu’au coude qu’ils se tigent le nez !
Si, comme on le dit, l’appétit vient en mangeant, la suite des réjouissances s’annonce des plus sinistres ! A vos carrés de sable et enfouissez bien la tête, pour ceux qui ne veulent ni voir ni entendre. Surtout ceux qui pensent encore que nos élus sont des anges qui ne nous veulent que du bien. Que c’est pour cette raison qu’ils président à nos destinées. Notons tout de même, à propos d’anges, que Lucifer est un ange déchu et que ses actes ne sont pas des parangons de vertu.
Parce que si l’on pense que c’est à cause de l’Ukraine que nous en sommes là, il faudra rapidement en corriger l’approche. L’Ukraine n’est que la suite d’une succession d’évènements préparant elle-même une continuité plus apocalyptique encore.
Pour l’heure, nous n’en sommes qu’aux préliminaires. Selon l’Agenda des Cosmocrates ce que nous voyons n’est que la partie dite visible du monolithe. Car le gros du projet est aussi clair que brutal. Mais pour cela il faut ouvrir mirettes et écoutilles, tout horrifiés que nous soyons ! Je nous épargne les « récentes captures en Ukraine d’oiseaux migrateurs numérotés et auxquels on avait fixé sur le corps des capsules contenant divers fléaux », le tout contrôlé par des micropuces, dont le contenu pouvait être dispersé dans des endroits ciblés afin de développer pandémies et maladies à la chaîne. Rien d’amical venant de la part de ceux-là mêmes qui célèbrent la victoire sur l’Allemagne nazi en ce mois de juin.
Ecoutons sur le sujet les propos d’un ancien agent britannique du MI6, le Dr John Coleman, qu’on présente dans les médias comme complotiste, mais qui sait de quoi il parle, puisque les deux pieds dans la boue pendant des nombreuses années. Entre maintenant et 2050 c’est tout simplement terrifiant ce que ces barbares ont concocté à notre intention : « Au moins 4 milliards de « bouches inutiles » seront éliminées d’ici 2050 au moyen de guerres limitées, d’épidémies organisées, de maladies mortelles à action rapide et de famine. L’énergie, la nourriture et l’eau seront maintenues à des niveaux de subsistance pour la non-élite, en commençant par les populations blanches d’Europe occidentale et d’Amérique du Nord, puis s’étendant à d’autres races. La population du Canada, de l’Europe occidentale et des Etats-Unis sera décimée plus rapidement que sur les autres continents, jusqu’à ce que la population mondiale atteigne un niveau gérable de 1 milliard, dont 500 millions seront de races chinoises et japonaises, sélectionnées parce qu’elles sont des personnes qui ont été enrégimentées pendant des siècles et qui sont habituées à obéir à l’autorité sans poser des questions. »
Si vous pensez nazisme, à coup sûr, vous venez de taper à la bonne porte !
Si le monde d’hier ne reviendra plus, faisons en sorte que celui de demain ne soit pas celui que nous prépare la Mafia Khazar !

Sous l’Casque d’Erby



samedi 4 juin 2022

Le stade de France ou l’Etat dans ses œuvres

Une ambiance printanière comme Paris en a connue tant au cours des époques et des évènements, ce samedi 28 mai 2022.
Des supporters venant d’Angleterre et d’Espagne, rejoignant le public de France, pour assister à la finale de la Champions League, que le PSG, malgré ses stars et ses milliards n’a pas pu atteindre, et deux clubs mythiques pour un règlement de compte de haute volée au Stade de France : Real Madrid et Liverpool. Rien que d’y penser ça donne la chair de poule ! Hala Real !
Journée de détente dans la capitale pour le public anglais et espagnol, jouant les touristes, dans les quartiers où les poubelles ne jonchent pas les trottoirs, en attendant l’heure du rendez-vous au Stade de France. Des familles au complet pour profiter d’un week-end de détente dont on se souviendra plus tard avec émotion.
Tout va pour le mieux au royaume des Bisouland, même si tout craque et se fissure autour de soi.
On oublie tout. On joue à faire semblant. Que la guerre. Que la crise. Que les complots. Que le pangolin. Que le singe. Que la grippe de la tomate. Que le vaccin à effets secondaires. Que la pénurie alimentaire organisée. Que l’explosion des prix… On oublie. On s’amuse. On profite, avant qu’un vent mauvais n’emporte le tout pour de bon !
Puis, soudain, sans que personne ne capte que dalle, l’apocalypse : les portillons qui se bloquent à cause de faux billets, la bousculade, des groupes de « racailles » sortis de nulle part, jetant à terre, tabassant et dépouillant les honnêtes gens qui faisaient la queue pour accéder au stade, arrachant les sacs à main, saisissant leur bien, au nez et à la barbe d’un service d’ordre sans réaction et un manque flagrant d’autorité de la part de l’Etat en matière de sécurité dans la version la plus sommaire de « Si le chaos m’était conté » ! Vive la France !
La faute à qui ? A tout le monde et à personne ! A l’impression massive de faux billets, un coup des Russes à tous les coups ! Aujourd’hui, quand quelque chose ne va pas, quelque part dans le monde, c’est la main de Moscou dans la culotte de ma sœur !
Hélas, ça cafouille sur les chiffres entre le ministère de l’intérieur et la FFF. Ceux-ci ne concordant point sur aucun point, puisque là où les autorités (un bien gros mot en l’occurrence) avancent des chiffres stratosphériques pour appuyer la thèse du complot venu d’ailleurs, les instances du foot annoncent un nombre bien inférieur. 
Couac qu’il en soit, les faits sont là : Les flics de France ne sont efficaces que contre le peuple, quand celui-ci réclame des modestes améliorations sociales, rien d’exorbitant pourtant, parce qu’il n’en peut plus. C’en est trop pour l’Etat et les psychopathes qui le dirigent. On envoie des casseurs dans les manifs des Gilets Jaunes pour ternir leur image. Pour déshonorer une cause juste. Et si cela ne suffit pas, on les esquinte, on explose les yeux, on arrache des mains, on persécute… Femmes, vieux, enfants. Dans l’ordre ou dans le désordre, vous avez le tiercé gagnant !
Les temps sont au démontage systématique des valeurs qui ont fondé le pays et à la propagande d’Etat. C’est le tango des casseurs ! On casse les hôpitaux en général et les services publics en particulier. On aligne par le bas, et basta ! Si t’es pas content, c’est égal !
On déclenche la guerre quand les faucons du monde le décident (aujourd’hui l’Ukraine, demain le reste) pour juguler le mouvement social, tout comme cela a été fait en 1914 afin de stopper la montée des mouvements révolutionnaires en Europe. Pour faire de la fraternité entre les peuples le creuset des haines durables…
Dans cette affaire du Stade de France, le délire atteignant des sommets de bêtise et de manipulation, nous nous trouvons devant un énième raté de l’Etat français sous la gouvernance de Macron, missionné pour casser !

Sous l’Casque d’Erby