dimanche 26 février 2017

Zyzycal Touareg

M art'IN
Une semaine écoulée que je n’ai vue, ni sentie, pas plus qu'effleurée. Tout pareil que la vie. Ça file à une vitesse ! Même qu’on ne la passe qu'à penser à ce souffle ultime qui va forcément finir par avoir raison de tout !… Et qui flanque de ces chocottes que c’est horreur à imaginer. Quel scénario ! Tellement peur de la mort que ça rend malade la vie durant des personnes qui débordent de santé ! Mais je vous rassure, tel n'est pas mon cas, puisque j'envisage d'atteindre, bon an, mal an, mes 118 ans d'âge ! A 120, la chose semblerait fort prétentieuse. Je reste modeste.
La France, notre belle France, est en faillite politique. Depuis combien de lustres ? La terre d'asile du vote utile a besoin d'être flinguée ! Tout arrive à qui sait attendre, din-dan-dong !...
Je ris, adossé au mur de mes doutes, de mes fantasmes, l’air de celui qui manque terriblement d'oxygène !
Vous ignorez (ou vous ne l'ignorez pas) ce que c’est qu’un Touareg, en dehors du bleu d’Epinal ?...
Voici une approche parmi beaucoup d'autres.
On décille. On ouvre les écoutilles.
Peut-être que la correspondance éveillera un peu de lumière dans les poubelles du cerveau en ce dimanche de pré-printemps. Ces corbeilles qu’on ne vide jamais, qui s’entassent, s’entassent dans la benne des esprits jusqu’à devenir des vraies montagnes. Quel miracle !
Zyque !


Conte Touareg _Algerie,Libye,Niger,Mali
  
Desert Sessions: Tamikrest
  

Festival Toureg au Mali
  

Festival Afoukada 




Sous l'Casque d'Erby


11 commentaires:

  1. Le bonjour aux caillardeuses et aux caillouteux. Et si nous allions nous dépoussiérer ailleurs qu’au salon de l’agriculture ? Chez les Touaregs, par exemple ?
    Le bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  2. Salut matinal Rodo !
    Certes, j'étais levé encore plus tôt, mais j'étais ailleurs sur la Toile.

    Tu as fait une petite erreur il me semble : le singulier de Touareg ne serait-il pas Targui ? En tout cas, c'est un peuple très civilisé, où d'ailleurs les femmes sont les grandes ordonnatrices de la vie commune. Comme chez leurs lointains cousins en humanité qu'étaient les Amérindiens, avant que des sauvages envahisseurs venus de la lointaine Europe, la lie de nos contrées, ne les exterminent ou les imbibent d'alcool, ils professent une belle civilisation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Bonjour, Ô grand érudit ! Touareg étant en effet réservé pour le pluriel, le singulier se désignant par targui. Merci de la précision.

      Supprimer
  3. Des images et des sons qui nous font voyager loin de l'atmosphère rance de nos contrées...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Loin du rance, en effet. Le bon anniversaire !

      Supprimer
  4. Tu m'as fait rechercher, Rodolphe, dans mes archives de billets parus sur (feu) le blog Ruminances qui a précédé ce blog... Et j'ai retrouvé ça :
    le 27 mars 2012, le billet « Belle et rebelle épopée touareg », axé surtout sur la culture (la poésie...) . Puis le 17 avril 2012 « Avenirs de l'Azawad... et de l'Afrique ! » axé sur la triste actualité politique... et ce billet se terminait par cette note :
    « A contre cœur, j''ai repris ici l'usage si usuel, en francophonie, du pluriel et du féminin du substantif Touareg et adjectifs dérivés... alors qu'il est invariable en langue touareg (non «touarègue»), mot qui est le pluriel du singulier Targi. »
    j'ignore si tu peux (et si c'est utile!) de mettre un lien pour relecture de ces deux billets...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci des liens, Rodo...
      Non seulement je n'ai toujours pas accès à la vidéo (c'est réparé la semaine prochaine... peut-être) mais je ne retrouve plus le beau bouquin évoqué dans le premier billet : peut-être te l'ai-je donné ? : en tout cas j'aime beaucoup le poème d'ouverture du billet...

      Supprimer
    2. Non, Rémi, je n'ai pas le bouquin dont tu parles. Je m'en souviendrai.

      Supprimer
  5. https://www.youtube.com/watch?v=ZLX_SkwVA9k

    https://www.youtube.com/watch?v=yIRuWKIILm0

    RépondreSupprimer