mardi 7 juillet 2015

Je ne suis pas en vacances !

« Étranger, tu as débuté par une erreur, en cherchant un tyran dans ces lieux. Cette ville ne dépend pas d’un seul homme, elle est libre ; le peuple y commande à son tour, et les magistrats s’y renouvellent tous les ans; la prépondérance n’y appartient pas à la richesse, et le pauvre y possède des droits égaux ».
Manolis Glezos


Source
Je me demandais, en ce début de mois juillet caniculaire et transhumant, où tout est ou semble être en berne, si je ne devais pas laisser de côté, ne serait-ce qu’un court instant, la Grèce. Au sixième article sur le sujet, je pensais qu’un peu de légèreté pourrait peut-être oxygéner la lourdeur ambiante. Peine perdue. Chassez le diable par la porte il revient par la fenêtre en fracassant les vitres. En ma qualité de peintre-vitrier, j’ai toujours détesté remplacer les vitres et mastiquer les solins ! Cela fait marcher le commerce, certes, mais une ouverture sans vitres, c’est tellement plus beau, et plus pratique ! Il n’y a que les craintifs du chaud et du froid pour s’en plaindre !...
Après avoir obtenu la tête de Varoufakis, le jour même de la victoire du non, pour l’heure symbolique, les créanciers de la Grèce, cette peste brune qui ne dit pas son nom, le véritable gouvernement de l’Europe et du Monde, agissant en sous main, cherche à se farcir celle de Tsipras en le discréditant aux yeux du peuple, le faisant passer pour un naze, brisant son unité, pour remplacer le gouvernement issu de la démocratie, par des chiens de garde enragés. Si seulement le mot atroce avait un nom !...
La technique de la Troïka consistant, comme l’écrit sans fioritures, Yanis Youlountas, point du tout à militer en faveur du « Grexit » - dehors la Gréce, terme inventé par des traders cocaïnés -, mais de pousser la menace selon la tactique du jeu d’échecs nommée le coup de la « fourchette » afin d'étendre l'adversaire pour le compte : « être obligé d’accepter en urgence un accord catastrophique qui le rendrait impopulaire, diviserait aussitôt Syriza et ferait tomber son gouvernement en moins d’une semaine »
Alors, non, je ne suis pas en vacances et je laisse de côté les choses légères, le badinage et autres saloperies estivales, car il y a plus urgent à mes yeux : empêcher la mort d’un pays (et de beaucoup d’autres à la suite) parce que des criminels embusqués, vivant dans des bulles sanguinaires, l’ont ainsi décidé. 
Non, je ne suis pas en vacances !


12 commentaires:

  1. Bonsoir caillardeuses et caillardeux. Si je sui fatigué ? Oui, je le suis, mais à la vie à la mort, je dis la vie !

    RépondreSupprimer
  2. Et comme la vie d'un Rodo vaut bien plus que la vie de cinquante Macron, voire macs à ronds, cela a du poids !

    Vive Hellas la douce ! Je me suis laissé dire que vicieusement, Tsipras a remplacé Varouflakis par un type encore plus difficile pour Merkel...

    Merkel mais r'quel, mais r'quel qu'il est
    Un anti-européen
    Merkel mais r'quel, mais r'quel qu'il est
    Sûr'ment pour elle un gros vilain !

    Et de grosses bises à Sylvie, là-bas sur Syros.

    RépondreSupprimer
  3. légère erreur sur la phrase d'entête du billet : si c'est bien Manolis Glezos qui l'a prononcé au parlement européen ET EN GREC ANCIEN, il citait Épicure... d'il y a plus de 2500 ans !!
    Ce farouche vieillard (je crois qu'il est doyen de cette assemblée) est familier des coups de gueule ou d'action depuis... 1941 : adolescent, il a décroché le drapeau nazi de l'Acropole, et sans se faire piquer !!!

    RépondreSupprimer
  4. (…) C’est la Grèce qu’on emprisonne,
    Que la troïka rançonne,
    Qui nous donne envie de vivre,
    Qui donne envie de la suivre
    Jusqu’au bout, jusqu’au bout.
    Non personne ne lui fera courber l’échine
    Notre soeur, fière et rebelle, qu’on assassine.
    Suivons son exemple et relevons la tête
    Chassons ces vautours qui se payent sur la bête.(...)
    Paroles et interprétation : Marc André
    Sur l’air de « Sans la nommer » de Georges Moustaki
    voir :
    http://blogyy.net/2015/07/05/une-nouvelle-chanson-tres-chouette-dapres-moustaki-pour-soutenir-linsoumission-grecque/

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour les caillardeuses et les caillardeux. Tous les suisses ne sont pas banquiers et tous les banquiers ne sont pas des salauds, au moins celui qu'on peut écouter dans la vidéo qui suit, piochée chez les moutons : Un banquier suisse explique pourquoi le système monétaire mondial va exploser …

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Saisissant pour l'éveil, à dispatcher partout...

      Supprimer
  6. C'est un autre sujet, mais qui va dans le même (bon!) sens : Notre Dame des Landes (où c'est la grande fête d'été le we prochain 11-12, rappel) :
    http://www.reporterre.net/Plus-fort-que-les-lobbies-des-citoyens-reinventent-l-aeroport-de-Nantes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pour infos sur la fête de NDDL :
      http://notredamedeslandes2015.org

      Supprimer
  7. Sur la Grèce, un court et très percutant billet :
    http://www.histoiresordinaires.fr/%E2%80%8B-Grexit-_a1716.html

    RépondreSupprimer
  8. UN AN... il y a 1 an commençait l'effroyable attaque de Gaza par Israël
    http://www.altermondes.org/gaza-un-an-apres/

    voir aussi les liens du blog "mes coups de cœur" de raanemarie

    boycottons de + en + Israël, comme l'A. du Sud de l'apartheid...

    RépondreSupprimer