mardi 11 mars 2014

Allô Papa Tango Charlie ?...

Source
Que cela m'exaspère, l'Hexagonie et ses petites affaires faussement « grandes » ! Le départ de Sarko de l’Élysée a fait plus d'orphelins à gauche qu'à droite, c'est désormais une vérité objective. Toute aussi vraie que de prévoir l'arrivée prochaine de la nuit en plein jour. Pas un jour, pas une nuit ne passent, depuis son départ, sans que l'écho pathologique de son absence ne nous rappelle qu'il vit encore, que nos existences sont liées par la dose de paradoxe qu'on injecte dans la veine quand l'organisme est en manque... 
Allô Papa Tango Charlie ?!!! Allô ?!!!... Allô ?!!!...  Allô ?!!!
Énervant de petitesse, de courte-vue, de prétention, animé par de « bonnes » ou de « mauvaises » intentions le croyant croit voir des choses là où il ne reste plus qu'un paysage dévasté et les ruines d'une pensée jadis fédératrice. 
Dans un contexte absolument délirant, chacun à sa façon et du mieux qu'il le peut, la trouille collée au cul, cherche une cavité où loger la graine des illusions pour la mettre à l'abri du gel jusqu'au printemps suivant... De quoi devenir dingue, assurément. Dans ces circonstances, le psychanalyste, qui est aussi un homme d'affaires, le carnet de rendez-vous débordant de chiffres et de lettres, parlera de tarif préférentiel,  tout en restant prudent sur l'efficacité de sa thérapie à court ou long terme, le long terme ayant de toute évidence la faveur des pronostics compte-tenu de l'environnement psychologique du patient...
Le militant solférinien, très touché, mais pragmatique (des petits restes de ses origines marxistoïdes) fera tout pour nous convaincre, sans ciller, que l'enfumage n'est qu'un « mal nécessaire », une étape douloureuse dans la longue marche vers le soleil. Pour défendre ses positions il ira jusqu'à inventer ou exhumer des nouveaux concepts, quitte à faire passer un homme honnête pour un agitateur, un complotiste, un affreux antisémite, l'antisémitisme étant la bombe aérosol avec laquelle il colle méthodiquement de la poussière sur la poussière...  En géologie on appelle cela un strate, ou un lit quand la couche est de faible épaisseur.
Et penser que pendant ce temps, en Ukraine, le coup d’État fomenté par l'Union Européenne, poussée au train par les États-Unis - il y a toujours une pute dans toute « bonne » histoire -, est en train d'échouer, la Crimée « préférant » rejoindre la Russie au grand dépit des « chevaliers blancs » des Croisades contre le Mal. Un comble !
Désormais, ne restant plus aux braqueurs occidentaux que de développer le volet Cold War, les oligarques (pluie de biftons sur le clampin) jouent à fond la carte de la confusion pour dévoyer ce qui de toute évidence l'est déjà !... 
L'histoire nous enseignant, du moins en théorie, qu'il faut savoir admettre la défaite, rien ne laisse pourtant supposer que les revanchards qui gouvernent le monde vont laisser tomber sans « baroud d'honneur » !...  
Allô Papa Tango Charlie ?!!! Allô ?!!!... Allô ?!!!...  Allô ?!!!

Liens annexes et connexes :
Le coup d'État ukrainien a bien été piloté par les États-Unis : la preuve
False flag
La duplicité des choses



Sous l'casque d'Erby

Si JT le dis !....

10 commentaires:

  1. Bonjour les caillasseux. Sous les pavés la plage, mais il faut creuser profond ! Ce n'est pas Jules Verne et son voyage au centre de quelque part qui dira le contraire, pas plus que l'ami Babel Fukushima Daiichi : le décompte de la fin de l'Humanité a commencé
    A part ça, on reste optimistes, hein. Non, mais !
    M'en vais jeter un cil dans les délires voisins.

    RépondreSupprimer
  2. Salut Rodo, salut à tous. Ami des rivages de Manche, tu nous as gâtés, ce matin. Et l'Erby est de qualité réellement supérieure.

    Tu nous parles des chevaliers blancs : cela me rappelle cruellement le film "Alexandre Nevski", où les hautains Chevaliers Teutoniques tout de blanc et de fer vêtus se font défaire par les habitants de Novgorod aux vêtements neutres. C'est sur le lac (pas assez) gelé Peïpous, en Lettonie que se déroula cette bataille décisive.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Film d'une splendeur rare !

      Supprimer
    2. ...et bénéficiant d'une musique vraiment sublime !

      Supprimer
  3. Bah , il faut bien amuser le peuple, et ça fonctionne bien , y a pas à dire !!!

    RépondreSupprimer

  4. Bonjour et merci pour cet article décapant !!
    Hélas même décapité il bouge encore le nain, j'en ai la nausée !
    +1000 le Blog de Pim
    Amitiés

    RépondreSupprimer
  5. Aahha Mort Shuman ... et à propos de Fukushima, je lis Malevil de Robert Merle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans un genre un peu différent, il y a le fameux Cantique pour Leibowitz, de Miller...

      Supprimer
  6. tu écris, dans ton superbe billet çà : "animé par de « bonnes » ou de « mauvaises » intentions le croyant croit voir des choses"

    Dans son superbe "Dernier chapitre", Gérard Lambert, lui, écrit çà : "Ce que l'esprit imagine, l'Oeil le voit, même lorsque ce n'est pas là. L'un a vu dans ma vitrine des livres religieux, l'autre y a vu des livres ésotériques, alors qu'il n'y a jamais eu ni les uns ni les autres."

    RépondreSupprimer
  7. Changement du programme de divertissement : qui savait que Sarko était sous écoute?

    RépondreSupprimer