mercredi 7 janvier 2015

Charlie Hebdo : un 11 septembre français ?

Inutile d'aller par quatre chemins, ce qui est arrivé ce matin dans les locaux de Charlie Hebdo est horrible et il faut prendre garde à ne pas se précipiter avant de désigner des coupables... Ce n'est pas parce qu'on court qu'on va plus vite. Raison pour laquelle je trouve le texte qui suit, publié chez Babel, digne d'être relayé et surtout médité, avant que des manipulateurs ne tirent profit du bordel dans lequel ils ont mis le pays. On ferme les écoutilles et on ouvre les yeux.

Vers onze heures trente, ce matin 7 janvier 2015, deux hommes puissamment armés attaquent la rédaction de Charlie Hebdo. La fusillade, qui commence comme une exécution,  laisse sur le pavé (provisoirement) douze personnes, sans compter quatre blessés dans un état désespéré. Trois autres au moins sont touchés. Parmi les victimes, deux policiers, mais aussi :
Charb (Bernard Charbonnier), directeur de la publication
Cabu (Jean Cabut)
Wolinski (Georges Wolinski)
Tignous (Bernard Verlhac)
Oncle Bernard (Bernard Maris)
Michel Renaud, fondateur de la biennale du carnet de voyage de Clermont-Ferrand
Les autres noms ne sont pas encore connus.
Il a aussi été annoncé que 34 autres personnes ont été emmenées à l'hôpital, profondément choquées.
Le dernier dessin de Charb : prémonitoire ?
Deux faits ont été remarqués par les témoins, dont les dires se recoupent. Ces hommes armés au moins d'une Kalachnikov et d'un lance-roquette parlaient français très bien (on les a distinctement entendus annoncer "On va venger le prophète"), et s'avançaient très calmement, sachant exactement ce qu'ils faisaient, comme des pros.
Cela amène à se poser sérieusement la question : n'est-ce pas à nouveau une intervention "sous faux drapeau" commise par des mercenaires, comme il en a été dénoncées beaucoup ces temps-ci ? Un tel attentat ne peut que cristalliser des haines, et servir de prétexte aux autorités pour resserrer encore la vis sur TOUS les citoyens. C'est pourquoi, comme pour le 11 septembre 2001, il conviendra de prendre avec beaucoup de circonspection les déclaration "des Autorités".
Citoyens, en tout état de cause, nos libertés sont de plus en plus en danger. Mais surtout, ne pas se tromper d'agresseur.




Sous l'casque d'Erby

14 commentaires:

  1. Bien sur qu'il faut se poser la question:
    A qui profite le crime?
    ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà Jean-Jacques qui résume bien l'état d'esprit ambiant : Monde de merde

      Supprimer
    2. Malgré ma circonspection, ou à cause d'elle, j'avais oublié, comme un vulgaire con aveuglé, le Casque d'Erby ! RÉPARÉ !

      Supprimer
  2. L’extinction de la liberté d’expression et de penser plonge obligatoirement la majeure parti des humains dans le choc.
    Qui dirige la stratégie du choc ?...Là est la question.
    Je suis entièrement d’accord avec notre ami Babel, ouvrons bien les paupières même embrumées par les larmes. Et j’ajouterais, attention citoyens vous allez être occupés quinze jours, voir un mois par l’affaire Charlie et c’est bien naturel. Ne lâchez pas pour autant ce qui va se passer pendant ce temps là. Les suppos passent mieux quand on vous pince le bras

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien dit, Martine !

      L'enfumage risque d'être particulièrement grave.

      Supprimer
  3. http://lesbrindherbes.org/2015/01/07/propos-de-lattentat-contre-charlie-hebdo/
    J’approuve !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magnifique article des Brindherbes !

      Supprimer
    2. Au moment où tu publiais ton commentaire, je mettais l'article des Brins au pied du mien au-dessus ! Superbe, en effet.

      Supprimer
  4. Ben voila, me pose aussi la question?
    dans le descripitif du scénario de cette horreur il y aurait comme une impression de barbouzerie

    RépondreSupprimer
  5. Les hasards de la vie... si fragile... font qu'hier était un grand jour pour moi : je recevais (c'est rarissime) mon fils, sa compagne et ses deux enfants. J'ai offert aux adultes mon essai dont j'avais les premiers exemplaires "tout chaud" : à 11h l'atelier me prévient "Viens chercher le début de parution de "Œuvrières et Œuvriers"... J'y suis à 11h30, l'heure de cet abominable assassinat!... A midi, au bistrot, je donne le 1° ex. à mon ami Jean Phi, lequel me rappelle chez moi peu après : me met au courant du massacre...
    Lors de leur visite, mon petit-fils (11ans) aîné me fait lire SA PREMIERE B.D. : carrément "l'Histoire du Monde", qui va des étoiles du Big-Bang aux... "guerres et paix" d'aujourd'hui !!!... : la relève de Charlie est là... vive la vie, pléonasme revendiqué!

    C'est à mes quatre petits-enfants et leur génération qu'est dédié mon essai, que je vous présenterai, en accord avec Rodolphe, plus tard ici...

    RépondreSupprimer
  6. OUI, l'article de BRINSD'HERBE est très très bon :
    NON, nous ne céderons pas à la peur "organisée", par des fous-de-pouvoir-capitaliste et/ou des fous-de-Dieu !...
    OUI "l'Histoire du Monde" de mon petit-fils est inachevée, à nous tous de la construire sur la liberté individuelle et la justice sociale.

    RépondreSupprimer