vendredi 12 septembre 2014

Les oubliés le disent : pas de confiance, pas de vote !

Erby
Oh, Triste Hexagonie ! Que tu es laide dans les bras de tes politiciens, dans la tirelire des bourreurs de crânes, sous la férule de tes faux amants, dans ce fard qui dégouline dans les estuaires du mensonge, quand tu te laisse aller au jeu des bas instincts, parce que prise la main dans le sac, tu ne sais plus quoi inventer pour te sortir du bourbier, pour que les pauvres gens écœurés, les exploités, les miséreux, les sans grades, les clodos et les moins que clodos, cessent de colporter le bruit que la classe politique n'est en réalité qu'une « clique » de hors-la-loi, inspirée par l'idée du profit personnel, une horde exerçant un pouvoir sans partage, quel qu'en puisse être le différend qui oppose un clan à un autre.
Le plus urgent pour sauver les apparences, tu le sais, Belle Hexagonie, tes thuriféraires le crachent assez comme ça dans la bonnette, n'est pas la victoire de l'équipe de France de basket contre l'Espagne au mondial masculin contre une Ibérie exsangue, dont la victoire finale tomberait on ne peut plus opportunément à la veille du « vote de confiance » soumis aux castagnettes à L'Assemblée nationale la semaine prochaine, dans un numéro de tap dancing très au point ; à la pub obscène sur l'arrestation d'un supposé recruteur islamiste en Turquie, français d'origine marocaine, rapatrié dare-dare afin de lui arracher des infos bidons pour contrer un danger terroriste menaçant ; des nouvelles sanctions européennes contre la Russie, rapport à l'Ukraine, alors que nous savons jusqu'à la nausée, ce que l'Ukraine est en droit de facturer à l'Europe en hectolitres d'encre, de sang et d'intoxication.
Tout cela, Belle Hexagonie et politiciens véreux, pour occulter de manière révoltante, sous le tapis d'un CAC 40 toujours aussi insolent, que les pauvres, après avoir bossé, acquitté leurs menus besoins, loyer, électricité et autres taxes, il ne leur reste que 5,60€/jour pour se nourrir, se vêtir, s'offrir un bouquin ou un cinoche, profiter du bonheur de vivre (rayez les besoins futiles) sans trop la ramener, sous peine de se faire prendre pour ce que ces messieurs veulent qu'on devienne : des bouses !


Sous l'casque d'Erby



10 commentaires:

  1. Bonjour les caillasseux. Temps torrentueux. Les amerlocains sont prêts pour des dépenses militaires supplémentaires en Syrie contre tout ce qui bouge. Les british et les allemands ont répondu par la négative. Quelle va être la réponse des nos solfériniens va-t-en-guerre ?... Le suspense est à son comble !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce qu'il est juste et totalement irrésistible, je ne peux que partager : La Folle Quinzaine de Bernard-Henri Lévy

      Supprimer
  2. Vite du camphre pour la France y a des mites qui la bouffent

    RépondreSupprimer
  3. Boudard racontait les bas-fonds du mitan, Trierweiler raconte les bas-fonds du haut. Où est la différence ? Rappelons nous, chez le poisson, mais pas que, c'est la tête qui pue la première. Logique : l'argent corrompt.

    Heureusement, le reste du corps, souvent, est tellement séparé de la tête, qu'il ne risque pas la contagion de la pourriture. Et comme pour le poisson, la tête sera tranchée, et elle sera jetée à la poubelle : même pas récupérable pour de l'engrais.

    "Levez-vous, orages désirés" qui balaieront les têtes qui parsèment les sommets, et qui participent à la mise en servitude du peuple.

    RépondreSupprimer
  4. Superbe description lyrique - et analyse "spectrale"! - de l'étron du dessin d'Erby mis en en-tête, ce caca que l'officiel pôuvoir donne à voir de la France... sur le trottoir ou en "pot-lithique"!
    Cependant que l'essentiel de la "marche du monde" se passe bien ailleurs, dans n. sociétés humaines qui se débattent BIEN contre l'anesthésie du système "bosse-consomme-et-ta-gueule" de la dictature du fric... et inventent les voies du futur fondées sur l'essentiel : dignité, liberté, créativité humaine.
    Non, l'Hexagone n'est pas le centre du monde. Non plus London City qui tremble de la possible indépendance de l'Écosse, non plus Wall Street qui tremble de l'effondrement du $... à protéger par de nouvelles guerres de + en + hasardeuses et démentes (Ukraine,Irak, Palestine...).
    Oui, le peuple français souffre d'anesthésie et de nombrilisme. Le "café du commerce" a laissé place au journal-télé-pub-chloroforme... Mais, de grée ou de force (de grée ET de force) il se réveillera... rejoindra humblement l'immense mouvement multiforme des constructeurs d'avenir (c'est mon p'tit doigt qui me l'a dit)...


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. https://www.youtube.com/watch?v=OjvaXKu9wnI
      Et cela se passe loin des étrons, mais en vraie héxagonie !!

      Supprimer
    2. "Le défricheurs" d'Éric Dupin, La découverte : c'est la France-qui-bouge...
      http://lesbrindherbes.org/2014/09/12/lire-idees-changer-vie/

      Supprimer
  5. une clique de hors la loi c'est exactement ça ! Un jour ils paieront le prix fort

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir les KOpains. Dans la même lignée et sur un Ordre d'idées parfaitement convaincant, le Cénobite nous propose des choses modernes d'il y a 80 ans, ce qui prouverait que la jeunesse (des idées) reste éternelle. On lit et on regarde la vidéo au pied de l'article : A vos pavés…

    RépondreSupprimer
  7. Allez, un p'tit Chouard pour la route : https://www.youtube.com/watch?v=RT79JwkQqs0

    RépondreSupprimer