vendredi 16 mai 2014

Propagande de la misère ou misère propagandiste

Source
Si chercher de quoi grailler devient pour des millions d'humains l'activité principale, un secteur en plein boum, où l'on peut espérer obtenir un CDI assez rapidement, pour tous les autres, résister pour ne pas rejoindre ces losers, demeure la grande priorité. Nous l'avons compris, il n'y a guère que l'épaisseur d'une feuille à rouler du tabac qui distance le bien assis de celui qui a le cul dans la fosse à purin ! A terme, l'affrontement entre les deux camps s'annonce particulièrement rude...
On ne s'inquiète pas cependant, tout-va-bien ! Le mois de mai est là avec une météo prometteuse, des jardins bourgeonnants, des idées de félicité scintillant au point de l'aube, une frange anticyclonique de plusieurs milliers de kilomètres opérant une poussée fantastique par l'ouest de l'Hexagonie, balayant les impuretés laissées par ces impurs Saints de glace, apportant le réconfort tant attendu pour que la lune, pleine à craquer, nous fasse miroiter ce voyage que Cyrano de Bergerac avait imaginé pour nous la rendre paradisiaque.
A propos de folie, voici du grain à moudre dans la boîte à yo-yo, pour ceux qui auraient encore dans l'idée de passer un week-end merveilleux dans une station balnéaire régionale et patriotique. Je sais que cela n'est pas très charitable de ma part, mais que voulez-vous, quand on est de nature partageuse, le moins qu'on puisse faire entre copains c'est de les faire profiter. 
Voici l'incipit d'un papier publié chez les Brins d'herbes, lien compris, histoire de vous pourrir un peu plus le moral. C'est long, certes, mais c'est si bon !... Si clair. Si lucide. Si humain, que vous en priver serait un manque d'éducation impardonnable :

Pour lutter contre la propagande, réflexion sur l’actualité et l’Ukraine...
“Selon la formule connue, « un clou chasse l’autre ». Silence média donc, ou à peu près, sur l’Ukraine. Les enlèvement de jeunes collégiennes du Nigéria, et les déclarations provocatrices du représentant de Boko Haram, la mort de la jeune photographe de presse en Sud Soudan on jeté momentanément le problème ukrainien aux oubliettes.
Ces deux nouveaux gros titres m’ont posé des questions, qui bien sûr, n’engagent que moi, mais que vous partagez peut-être…
1) Il me semble que donner un retentissement mondial à l’action des terroristes en enflammant, médias et populations n’est peut-être pas la meilleure chose à faire. La publicité qu’en récolte Boko Haram ne peut que l’encourager à l’escalade. De mon point de vue, un black out général (qui n’empêche nullement une recherche et une lutte active) aurait été plus judicieux.
Ce que je vois, c’est qu’en lâchant les chiens médiatiques , nous avons donné à cette secte très exactement ce qu’elle voulait : une publicité planétaire !
2) La mort de cette jeune journaliste, Camille Lepage, est un drame incommensurable pour ses proches. Mais lorsque j’entends sur les ondes radios un journaliste déclarer des trémolos dans la voix que cette jeune photographe était passionnée par son métier et qu’elle était « prête à sacrifier sa vie pour accomplit son devoir d’informer les populations assoiffées de vérité comme tous les journalistes qui sont sur le terrain des conflits, » là, je suis très agacée par cette sanctification du métier de journaliste.
Les journalistes n’en déplaise à ce monsieur ne sont pas tous de purs héros portés par un idéal de « sauveur de la vérité » au service des misérables moutons que nous sommes.”



Sous l'casque d'Erby




8 commentaires:

  1. Bonjour les caillasseux. Temps splendide.
    Pour le reste, à vous de voir, vous avez le choix entre le patriotisme d'Arnaud Montebourg, la frustration de Ségolène ou la campagne manipulatrice sur les élections européennes dont le matraquage médiatique atteint l'overdose. Pour ma part, je persiste et signe : BOYCOTT !

    RépondreSupprimer
  2. Vraiment, merci de nous pourrir le moral. :-) Les dessins d'Erby sont toujours excellents !

    RépondreSupprimer
  3. C'est bon de lire ça de grand matin, ça nettoie le cerveau, qui en a toujours besoin à notre époque!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela a donné mon dernier billet, d'ailleurs.

      Supprimer
  4. Oui excellent l’article des brins d'herbes

    RépondreSupprimer
  5. J'allais signaler l'excellent article de DPP sur la réédition des souvenirs de Lefrançais... mais tu m'as devancé, lediazec, puisque tu l'as mis en lien à la suite de ton beau billet d'humeur !
    Autre chose : je renonce hélas à aller demain vous revoir à l'expo d'Orgères. Mes plans A et B ont foiré !
    Mais, à la place, je concocte un nouveau billet - c'est le plan C...

    RépondreSupprimer
  6. Le bruit médiatique disait Moreira. Une actu bien sélectionnée chasse l'autre... et surtout empêche d'informer sur l'essentiel. Merci pour la recommandation ;-)

    RépondreSupprimer